République Centrafricaine - Père des Orphelins

SITUATION DES ENFANTS EN RCA 2015 – 2017

SITUATION DES ENFANTS EN RCA 2015 – 2017

La République Centrafricaine, aussi appelée la Centrafrique, en sango Bêafrîka, est un pays d’Afrique centrale en voie de développement, dont la population est estimée à 4 500 000 habitants, pour une superficie d’environ 623 000 km2. Il est entouré par le Cameroun à l’ouest, le Tchad au nord, le Soudan et le Soudan du Sud à l’est, la République démocratique du Congo et la République du Congo au sud.

La RCA a connu de nombreuses crises socio-politiques dont l’une des plus sanglantes en 2013. Le bilan de la crise est lourd :
  • des milliers de morts et de blessés,
  • plus d’un million de déplacés et de réfugiés,
  • une production agricole suspendue,
  • un pays morcelé entre les zones anti-Balaka et celles contrôlées par les ex-Séléka,
  • une population divisée et polarisée entre musulmans et chrétiens, Mais il y a plus…

La rareté des soins de santé

Avec un médecin pour 55 000 personnes et une sage-femme pour 7 000 habitants. On estime que sur 1 000 naissances, 130 enfants n’atteindront pas l’âge de 5 ans. Ils seront victimes du paludisme, de la rougeole, de la méningite ou encore de la malnutrition. (MSF)

La malnutrition comme principale cause de mortalité

Après avoir été contraints de fuir les violences, les enfants centrafricains font face à un nouveau danger : la malnutrition. À l’hôpital de Bangui, le plus grand centre médical du pays, trois fois plus d’enfants sont traités pour malnutrition sévère par rapport à l’année 2014 à la même époque. C’est un signal d’alerte ! Source UNICEF
« Ici en Centrafrique, les enfants vont plus mourir de malnutrition et de maladies connexes
que par des balles ». 

Souleymane Diabaté, représentant de l’UNICEF en République centrafricaine.
Ces propos alarmistes sont dus au fait que : les professionnels de santé, travaillant sur la nutrition en Centrafrique, estiment que 28 000 enfants souffriront de malnutrition sévère en 2015 dans le pays, menaçant ainsi la vie de ces enfants. Soit plus de 16% de la population totale. Source UNICEF
Le 5 mai 2017 –Sans davantage de soutien, la vie et l’avenir de plus d’un million d’enfants centrafricains sont menacés, a averti vendredi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Alors que le redressement fragile de la République centrafricaine (RCA) se poursuit, l’instabilité et les fréquents pics de violences ont contraint 890.000 personnes, soit un cinquième de la population, à des déplacements forcés. Près de la moitié de la population – soit 2,2 millions de personnes – dépend de l’aide humanitaire pour survivre.
L’UNICEF rappelle qu’à ce jour, plus de 425.000 civils demeurent déplacés à l’intérieur de la RCA alors que 463.000 Centrafricains se sont réfugiés au Tchad, en République démocratique du Congo, en République du Congo et au Cameroun qui accueille plus de la moitié de ces exilés. L’agence onusienne estime que près de la moitié de ces personnes déplacées sont des enfants.

« Nous ne pouvons permettre que la République centrafricaine devienne une crise oubliée », a mis en garde la représentante de l’UNICEF en Centrafrique, Christine Muhigana. « La réalité est que sans un appui suffisant, nous ne serons pas en mesure de fournir les services vitaux nécessaires pour garder les enfants en bonne santé, en sécurité et à l’école ».
Le porte-parole de l’UNICEF à Genève, Christophe Boulierac, a rappelé que la situation des enfants en RCA demeure critique car la violence et les déplacements massifs les rendent particulièrement vulnérables face aux risques sanitaires, à l’exploitation et aux abus. A cet égard, le Fonds souligne que près de la moitié des enfants de moins de cinq ans (41%) souffrent de malnutrition chronique qui compromet leur développement physique et intellectuel. Selon l’agence onusienne, un enfant sur sept mourra avant d’atteindre son cinquième anniversaire et un tiers des enfants ne sont pas scolarisés en RCA.

La rareté des centres d’accueil

En 2015 une équipe de Père Des Orphelins en mission en RCA a rencontré les acteurs humanitaires nous faisant état d’une situation alarmante dans la prise en charge des enfants en RCA. La crise a occasionné la fermeture de nombreux Centres d’accueil et mis en difficulté le peu de C.A restants. On parlera de : difficulté à nourrir, soigner et vêtir les enfants. Ces difficultés concernent tant les structures locales qu’internationales.

Deux ans plus tard le problème subsiste. Notre dernière mission en Mars 2017, nous a permis de constater la précarité de la situation en RCA et nous emmène à tirer la sonnette d’alarme. Les fils de DIEU peuvent contribuer efficacement à faire changer les choses en Centrafrique. Nous devons nous lever en prière et en action pour une Centrafrique nouvelle.

leave a comment